Conservatoire

Le futur conservatoire de Meyzieu

Jeudi 27 janvier 2021 s'est déroulée, en présence de l'ensemble des élus du conseil municipal, une commission générale spéciale consacrée aux modifications du PLU-H, demandées à la Métropole, ainsi qu’un point relatif au futur conservatoire majolan.

Depuis 2001, avec la municipalisation de l'école de musique, et depuis 2010 avec la transformation de notre école en conservatoire à  rayonnement communal, la Ville s'appuie sur cet équipement comme fer de lance de la politique culturelle majolane.

Sa qualité pédagogique est souvent méconnue : c'est pour cette raison que la Ville souhaite étendre son rayonnement. Pour répondre à cette ambition volontariste, la municipalité souhaite qu’un nouveau conservatoire soit construit, car sa nécessité n'est pas discutable.

Évolution du contexte

Un projet de nouveau conservatoire, dévoilé en 2018, était enclenché depuis quelques années et visait à implanter l’équipement dans le quartier de Meyzieu Gare. En responsabilité, il apparaît qu’au fil de l’évolution du contexte et des normes, des réflexions, échanges et examens engagés durant ces derniers mois, il n'est plus opportun de poursuivre le projet actuel.
Parmi ces raisons, certaines sont liées au contexte actuel, d’autres à de nouvelles contraintes législatives et techniques :

  • le coût de la crise sanitaire, estimé pour l'instant à 1 million d'euros pour 2020 et dont les conséquences sociales à venir sont, bien qu’imprécises, certaines et sans doute conséquentes ;
  • des investissements d'ores et déjà enclenchés (un nouveau groupe scolaire, écoles Carreau, Grand Large, espace Jean Poperen, nouveau centre technique municipal, centre social Jean Rostand, deux gymnases pour les futurs lycées) de grande ampleur qui demandent une maîtrise des dépenses municipales dans leur globalité ;
  • les nouveaux objectifs métropolitains conduisent à revisiter certains projets de voirie qui ne sont pas anodins pour la mise en œuvre des projets municipaux ;
  • une exigence imposée par l'État de devoir accueillir davantage de logements, qui génèreront des dépenses obligatoires pour la Ville, et notamment dans le secteur scolaire ;
  • une volonté pour la Ville de se recentrer sur les besoins des Majolans et sur ses compétences.

Pour toutes ces raisons et sauf à vouloir hypothéquer l'avenir, le projet actuel n'apparaît donc plus correspondre aux besoins, aux attentes, aux capacités de la Ville de Meyzieu.

Pour autant, comme mentionné, un nouveau conservatoire verra bien le jour. Mais ce ne sera pas celui du projet retenu il y a quelques années, pensé à partir de réflexions datant d’il y a bientôt dix ans.

Ce futur équipement sera moins coûteux, prendra en compte les contraintes diverses d'aujourd'hui et de demain. Il devra répondre bien sûr aux attentes des usagers, jeunes et adultes, de cet établissement, ainsi qu'aux besoins des enseignants.

Un projet en lien avec le nouvel Espace Jean Poperen

La réhabilitation actuelle de l'espace culturel Jean Poperen, avec des espaces scénique et public totalement renouvelés et qualitatifs, ouvre le champ des possibles et notamment, de manière réaliste, la possibilité de mutualiser et d’optimiser les espaces.

De même, le travail urbanistique conduit en lien avec la Métropole et l'État sur l'entrée Est de Meyzieu offre de nouvelles opportunités pour un territoire où se retrouvent des équipements culturels, de loisirs, de sports et d'éducation, avec une accessibilité de qualité (voirie, stationnement, prochain arrêt de tramway aux Vagues).

C’est dans cet esprit de cohérence et de mutualisation, sur un terrain maîtrisé par la Ville, que s’inscrira donc le prochain conservatoire de Meyzieu.