Maison de retraite publique

EPHAD Jean Courjon

Les seniors en perte d'autonomie sont accueillis au sein d'un établissement moderne, accessible et confortable situé à deux pas du centre-ville et du parc République. Cet établissement public peut accueillir jusqu'à 80 personnes.

Le fonctionnement

La maison de retraite est un établissement public autonome qui dépend des Hospices civils, mais dont le maire assure la présidence du conseil d’administration.
Sa capacité d’accueil est de 80 places, dont 12 sont réservées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.
50 personnes s’occupent du bien-être des résidants : infirmières, aides-soignantes, agents de service hospitaliers, employés de restauration, ouvriers (blanchisserie, entretiens courants), administratifs... De plus, un animateur à temps plein est en charge d’animer la maison de retraite et de proposer des activités à ses résidants. Dans le cadre de son activité, il est épaulé par une association, les Sans souci.

L’accompagnement de la personne concerne : la restauration, l’entretien du linge particulier, les soins... Bien qu’une section de soins soit intégrée à l’établissement, chaque résidant a toutefois la possibilité de choisir son médecin pour son suivi médical.

Les conditions d’accès

La maison de retraite accueille les seniors de plus de 60 ans, en perte d’autonomie et habitant Meyzieu ou les environs.

Les admissions sont décidées sur avis du médecin coordinateur de la maison de retraite en fonction de l’état de santé du demandeur et des places disponibles, afin de garantir un juste équilibre dans le fonctionnement de l’établissement.

Les tarifs

Le coût journalier est composé de trois éléments :

  • l’hébergement 
  • la dépendance : le tarif varie en fonction du degré de perte d’autonomie du résidant. L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) apporte une aide financière partielle ;
  • les soins : le tarif dépend des soins nécessités par l’état du résidant (prise en charge par la Sécurité Sociale).