Juin 2015

Retrouvez les expressions libres des partis majolans.

 Fiers d’être Majolans

Chères Majolanes, Chers Majolans,

Avec les beaux jours, les espaces naturels de la ville reprennent des couleurs et de l’animation. Si au centre ville, l’offre de logements augmente pour satisfaire aux réels besoins de l’agglomération, l’équipe municipale veille à ce que les espaces de nature et de loisirs proposés aux Majolans s’adaptent également à la demande.

L’anneau bleu, le grand large, les parcs de la ville, le grand-parc Miribel-Jonage sont autant de lieux qui permettent à chacun, quels que soient ses moyens, de profiter d’un environnement exceptionnel. 

Le Grand Large, plan artificiel créé en même que le canal de Jonage, est aujourd’hui un lieu privilégié pour la pratique des sports nautiques. C’est ainsi plusieurs clubs de voiles qui offrent à tous, la possibilité de naviguer sur une grande variété d’embarcations. C’est également un haut lieu de la pêche sportive et des adeptes du « no kill ». 

L’ouverture au public cette année de l’Iloz, à deux pas du pont d’Herbens mais également d’un lieu de découverte de la biodiversité sur le site de l’ancienne ferme des Allivoz sont l’occasion de découvrir ou redécouvrir les richesses du site du Grand Parc.

L’anneau bleu, le long du canal de Jonage, lieu de promenade très prisé des randonneurs, qu’elle soit pédestre ou cycliste, permet même de rejoindre le centre de Lyon sur un itinéraire complétement sécurisé.

La simple flânerie ou l’animation au parc république, les jeux d’enfants au parc du grand large, le parcours de santé autour du Fort, sont autant d’exemples de l’éventail de bons moments possibles pour tous.

Il est essentiel pour la municipalité de permettre à tout un chacun de profiter de ces espaces en toute quiétude. C’est pourquoi il est demandé aux agents de la ville de faire respecter les usages de ces espaces. La brigade équestre estivale participe à ces mesures de préventions. 

Nous sommes très fiers de faire de Meyzieu, une des villes les plus tranquilles de l’agglomération, mais aussi une des plus vertes et une des plus fleuries. Ce cadre de vie en constante amélioration s’accompagne d’un volonté forte du développement d’usages respectueux comme la diminution de l’usage des produits phytosanitaires ou l’augmentation du réseau cyclable et piétonnier de la ville.

En cette période de vacances, Meyzieu offre tous les atouts d’une destination de choix.

Christophe Quiniou

 Résolument loyal

Chères Majolanes, Chers Majolans, 

En bon gestionnaire ... Voilà comment se définit notre maire.

Au regard de cela nous ne pouvons que nous attarder sur les récentes décisions du groupe majoritaire.

Période de solde et Crédit Gratuit

Notre maire prête généreusement 4 000 000 d’€uros au promoteur Diagonale en différant le paiement d’un terrain de 12 mois.

Notre Maire décide de faire une remise de 150 000 €uros au Diocèse de Lyon sur l’acquisition d’un terrain.

Nous avons donc d’un coté un discours alarmant avec des finances en baisse, un budget contraint, et de l’autre on rase gratis (avec l’argent des majolans !)

La ville de Meyzieu est elle riche au point de pouvoir se passer aussi facilement de cet argent ?

De nombreuses associations fonctionnent avec des moyens limités, les équipements municipaux souffrent de leur vétusté mais heureusement... la ville est bien gérée !!

Par ailleurs, Notre Maire milite maintenant pour que le centre de formation de l’OL se construise à Meyzieu après avoir tant décrié l’installation du grand stade à sa toute proche périphérie.

Sur le principe, nous ne sommes pas contre, nous souhaitons juste que le projet présenté par Monsieur Aulas ne soit pas un frein au développement des associations sportives majolanes.
Ce projet va réquisitionner l’ensemble du terrain disponible autour du complexe sportif des Servizières et rendra donc impossible tout projet d’extension.

Sur le plan financier nous n’avons, pour le moment, aucune information sur le mode de contractualisation proposé.

Autant vous dire que nous serons particulièrement vigilants sur les conditions qui seront proposées pour l’installation de l’OL Académie sur notre ville.

Quoi qu’il en soit nous vous assurons de veiller à ce que les intérêts des majolans soient respectés.

Philippe Charousset

 Meyzieu c’est avec vous

Faire vivre le Centre Ville

Le mois de mars a vu plusieurs festivals se dérouler au Centre Ville : Oniriques, Cours et Jardin et le panorama du cinéma européen. 

Si nous pouvons nous féliciter de la grande valeur de ces festivals et de leur rayonnement culturel, nous pouvons regretter :
- La faible participation de l’ensemble des majolans.
- Le manque d’impact sur l’ensemble de la ville
Pourtant ce sont des animations qui font vivre le centre de notre Ville. La communication autour de ces évènements n’est pas aisée et doit constamment être améliorée.

De leur côté, les commerçants de la ville proposent aussi des animations régulières qui permettent au centre, quelques instants dans l’année, de retrouver une âme. 

La ville a fait le choix il y a un an d’embaucher un « manager de centre-ville » pour les aider. 
Pour quel résultat ?
Avant de chercher une personne, il fallait un projet !

Le marché a besoin d’être redynamisé, nous avons proposé la création d’une halle couverte. 
La place doit être refaite. Elle doit être un lieu de rencontre, cela devient une priorité. Nous portons ce projet depuis bien longtemps. 
La maison des associations doit devenir un lieu ouvert, d’échange. Nous avions évoqué la création d’un bar associatif, et la possibilité d’un lieu d’accueil, un guichet unique pour toutes les associations de la ville.
Le cinéma ne doit pas être le seul équipement fonctionnant tous les jours et en soirée, Il est notamment, indispensable d’étendre les horaires d’ouverture de la médiathèque. 
D’autres évènements doivent se tenir au centre de Meyzieu tout au long de l’année comme une fête des sports, du bénévolat, etc…

Venez nous retrouver autour d’un verre pour notre dernière permanence avant les vacances, 
le samedi 27 juin à partir de 10 h à la maison des associations.

Vincent Gras

 Pour vous et avec vous

Ne laissons pas fermer la poste du Carreau. La poste, service public essentiel pour la population, est de plus en plus attaquée et dégradée chez nous, comme dans tout le pays, sous prétexte de rentabilité financière, sans tenir aucun compte de ce qui est nécessaire pour la « rentabilité sociale ».

Déjà, en fin d’année dernière, les postiers de Meyzieu ont fait grève pendant un mois pour défendre la qualité du service. Et aujourd’hui, c’est la poste du Carreau qui est menacée de fermeture à la fin de l’année. Cette poste a été ouverte il y des années grâce à l’implication de la municipalité de Gauche, pour répondre aux besoins des habitants. De ce secteur, mal desservi par les transports en commun, il est mal aisé de rejoindre le centre- ville. Or de nombreuses personnes âgées y vivent et plus encore que les autres, elles ont besoin de cette poste, service de proximité. Celle-ci est d’ailleurs bien fréquentée, ce qui prouve son utilité. Depuis l’ouverture de ce bureau de poste, la population a fortement progressé et dans une ville de plus de 30.000 habitants si on laissait fermer la poste du Carreau, il ne resterait qu’un seul bureau, celui du centre. Déjà, dans celui-ci, les machines ont remplacé les employés et les files d’attente sont très longues, en permanence. Alors qu’en serait-il si on fermait le bureau du Carreau ?
La municipalité qui prétend dynamiser le commerce dans ce secteur, ne doit pas laisser se dégrader ce service public et fermer ce bureau de poste.
Nous proposons donc aux Majolans : habitants, commerçants, associations… de se réunir pour défendre ce bureau de poste et ensemble nous mettrons à la disposition de tous une pétition pour exiger son maintien.
Nous vous accueillerons à notre permanence : Maison des Associations Bureau 1 le Vendredi 12 juin à partir de 18 h.

Françoise Pagano

 Meyzieu Bleu Marine

Récemment, plusieurs cambrioleurs ont été interpellés par des « voisins vigilants ». 

Preuve est donc une nouvelle fois faite qu’avec un peu d’attention et de civisme il est possible de faire échec à la délinquance en donnant un coup de main à des services de police exsangues, trop souvent débordés par des tâches aussi nombreuses que parfois inutiles. En félicitant ces voisins courageux, nous ne pouvons que souhaiter l’extension de cette surveillance à l’ensemble de notre ville. 
Dans le même registre, nous déplorons qu’une telle vigilance n’ait pas été exercée aux alentours du terrain de bicross quand celui-ci a été stupidement vandalisé pas des voyous qui n’ont pas hésité à découper le grillage d’enceinte tout neuf pour faire pétarader leurs quads sur une piste exclusivement réservée aux vélos.
Quant au terrain de foot attenant, il semble qu’il soit désormais réservé à des soirées barbecue qui, on peut le craindre, vont se multiplier à l’arrivée de la belle saison. 
Le terrain de base-ball de la route d’Azieu a fait lui aussi l’objet d’un « détournement de fonction » (traduire « invasion » en politiquement incorrect) de la part d’une troupe nombreuse de charmants voyageurs (ça c’est politiquement correct) qui sans nul doute ne manquera pas de laisser derrière elle de nombreuses traces de son passage lesquelles seront bien évidemment et comme d’habitude à la charge du contribuable majolan.
Il paraît que la fameuse navette du Grand Large va bientôt quitter son ponton pour enfin jouer son rôle. Espérons qu’il ne s’agit pas encore là d’une belle promesse et que ce bateau ne finira pas comme la Calypso, abandonnée et rouillée le long d’un quai lambda. Wait and see ! 
Pour conclure notre rubrique mensuelle, gageons que la récente loi créant une sorte de Code de Déontologique de l’élu local incitera les éternels absents du Conseil Municipal à honorer un peu plus de leur présence nos réunions plénières. 

Alain PECHEREAU

 Odette Garbrecht

Nous avons élu nos délégués métropolitains en 2014, mais la METROPOLE, elle, nous a été imposée.

Nous ne connaîtrons pas toutes les conséquences de cette organisation avant fin 2015 ; seule certitude, la HAUSSE DE 5% ET PLUS DES IMPÔTS !
Une hausse programmée alors que les services rendus seront réduits.
Avec des dotations de l’Etat en baisse, quelles seront nos marges de manœuvre ?
Quels moyens pour le PÔLE SENIORS en léthargie depuis dix mois ? 
Quelle politique en faveur de l’ENFANCE pourrons-nous conduire ?
Et la Métropole, investira-t-elle pour l’INSERTION DES JEUNES ?
Quand on voit les décisions absurdes concernant l’ACCES AUX PARCS DE
STATIONNEMENT DU TRAM, en zone industrielle, et qui entraînent l’asphyxie
dans le quartier de la Gare, on se dit que peu de considération nous est portée.
Et faut-il ajouter que les PLACES DU CENTRE-VILLE attendent les budgets communautaires, pour leur réfection, depuis deux décennies ?
odette.garbrecht@meyzieu.fr



Date de modification : 8 juin 2015