Novembre 2014

Retrouvez les expressions libres des partis majolans.

Fiers d’être Majolans

Chères Majolanes,
Chers Majolans,

L’équipe municipale et moi-même sommes heureux qu’un thème comme l’artisanat fasse la une du Cap Meyzieu. Nous voulions mettre en avant ces hommes et ces femmes qui constituent un moteur essentiel de notre économie et fondent ce qu’ils nomment eux-mêmes « la première entreprise de France ». 
Ce secteur regroupe des métiers très variés : artisanat de bouche (pâtissier, boucher…), du bâtiment, des services ou de l’art, qui font tous appel à un savoir-faire spécifique.
Notre municipalité soutient ces professions qui apportent une richesse essentielle en dynamisant les villes. Elles sont porteuses des valeurs du travail manuel, du savoir-faire, de la transmission et du contact humain.
Je trouve intéressant de revenir au travail concret, aux liens directs qu’il induit et à la satisfaction qu’il procure dans sa réalisation. Il ne s’agit évidemment pas de renier la modernité et les avancées techniques qui interviennent nécessairement dans chaque domaine d’activité, mais de replacer l’Homme au centre. C’est par lui que, depuis des siècles, les savoirs se transmettent en incluant au fur et à mesure les évolutions.

Nous le savons, une carrière d’artisan commence tôt, par l’apprentissage ou le compagnonnage. Elle débute le plus souvent par vocation et permet parfois à des élèves qui ne trouvent pas d’intérêts dans le cursus général, de saisir une opportunité pour être rapidement en prise directe avec un métier valorisant et tangible. Les métiers de l’artisanat plongent directement nos jeunes dans la vie professionnelle et leur offrent des possibilités multiples de carrière jusqu’à devenir leur propre patron. 

De même pour nos territoires, ils sont une immense richesse et à Meyzieu, nous sommes fiers de pouvoir accueillir nombres d’entre-eux qui, découragés par la hausse des prix de l’immobilier, ont délaissé les grandes villes au profit des agglomérations limitrophes. Nos communes sont plus accessibles pour les familles comme pour les artisans en recherche de locaux meilleurs marchés. Par notre volonté politique et notre travail sur le maillage de notre ville, Meyzieu est devenue une destination prisée tant pour sa situation géographique, son accessibilité que pour les services qu’elle offre. Les zones d’activités proposent des locaux particulièrement adaptés aux besoins des artisans : le stockage, la transformation mais aussi l’administratif, l’accueil des clients et cette proximité est un atout pour les Majolans.
Nous continuerons d’appuyer le développement de ces métiers, car pour nous le travail et le mérite doivent retrouver leur place d’honneur, et ouvrir une voie faite d’espoir en l’avenir.

Lionel Clarini

 Meyzieu c’est avec vous

Chers majolans,
Le maire de notre commune a été élu sénateur le mois dernier. Nos politiques sont incorrigibles ! A l’heure où les liens entre les citoyens et les institutions paraissent rompus avec une vraie crise de confiance, au moment où la transparence et l’exemplarité deviennent des éléments essentiels du débat politique, certains continuent d’empiler les mandats. Si un ancrage local est indispensable pour un parlementaire, il ne doit pas être synonyme de cumul de fonction. 
En 2012, 82% des députés et 77% des sénateurs exerçaient plusieurs mandats. Michel Forissier vient s’ajouter à la (très) longue liste de nos « cumulards ». Le maire avait pourtant toujours indiqué vouloir « prioriser » sa ville, je cite : « J’ai toujours refusé d’être député, sénateur, pour me consacrer à Meyzieu ». Sans commentaires…
Il convient également d’évoquer la question de la sécurité, qui malheureusement a fait l’actualité de la ville ces derniers temps. Une vingtaine de cambriolages dans les commerces, un assassinat en pleine rue, une opération antiterroriste…cela fait beaucoup en peu de temps ! Pendant les dernières élections, le maire se réjouissait des très bons chiffres de la délinquance. Nous expliquions qu’il fallait rester prudent, que les chiffres pouvaient très vite basculer.
Une des solutions pourrait être de lancer une réflexion sur la vidéo-protection, dans certains lieux (places du centre-ville, gare) et sous certaines conditions. Le développement d’un tel outil devra se faire au niveau de la métropole, la ville n’aura pas les moyens humains et financiers de mettre en place seule ce dispositif. Sans oublier l’aide aux victimes et la réorientation des missions de la police municipales vers plus de prévention. 
Venez nous rencontrer le Samedi 15 novembre 10h à 12h, Maison des Associations Bureau 8.

Vincent Gras

 Pour vous et avec vous

Qu’est ce qui se trame derrière notre dos, en un total déni de démocratie ? En janvier 2015 la Métropole de Lyon se mettra en place et, pour les communes du Grand Lyon, absorbera le département du Rhône. A ce jour, nous ne connaissons pas la répartition des compétences mais nous savons que la Métropole sera toute puissante et que comme les autres, notre commune est menacée, de perdre tout pouvoir. Toutes les décisions nous concernant seront donc prises par des décideurs éloignés de nos préoccupations. De plus, on ne sait pas de quelles ressources la municipalité disposera et comme les dotations de l’Etat aux collectivités locales diminuent sans cesse, (moins 11 milliards d’ici à 2017), les communes n’auront donc plus ni les compétences, ni les moyens de répondre aux besoins des habitants. Les services publics locaux : crèches, haltes garderies, cantines, services aux personnes âgées… risquent d’être gérés loin de nous, ou livrés au privé et les politiques sociale, culturelle, éducative, sportive ne pourront être poursuivies. Quant aux personnels ils ne savent pas non plus ce qui les attend du fait du transfert des compétences. Ce mépris des citoyens est inadmissible !
Plus grave encore toujours, dans le plus grand secret, se préparent des accords de libre-échange avec les Etats Unis. S’ils sont adoptés, ce sera la domination des multinationales sur notre société. Ils s’attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales. Et si elles s’estiment lésées, les multinationales pourront poursuivre les Etats devant des tribunaux privés, hors de tout contrôle démocratique. Avec ces accords ce serait : l’annulation des lois interdisant les OGM, l’invasion des produits agricoles US de qualité inacceptable (poulets lavés au chlore, viandes élevées aux hormones de croissance...) l’obligation d’exploiter les gaz et huiles de schiste, des pénalités pour la régie municipale de prestations de service public (cantines scolaires, distribution de l’eau...) On ne peut laisser faire, exigeons un référendum.

Françoise Pagano

 Meyzieu Bleu Marine

Événement majeur en ce début d’automne 2014 : les Sénatoriales.
Sans vraiment créer la surprise, ces élections ont une fois de plus démontré la déliquescence du socialisme, la remontée de la pseudo droite avec 4 élus, la baisse du centre mou qui en perd un au passage, l’inexorable descente aux enfers de l’extrême gauche (qui s’en plaindra ?) et la désormais incontournable ascension de notre mouvement qui de seulement 55 grands électeurs capte les voix de 108 autres, pas forcément sans étiquette.
Ce phénomène se retrouve d’ailleurs à l’échelon national avec 4 fois plus de votants que d’électeurs potentiels.
J’ai personnellement félicité notre Maire pour son élection ; ce geste n’indique absolument pas un ralliement ou une soumission quelconque, il s’inscrit simplement dans l’ordre normal des choses, un Sénateur à Meyzieu ne pouvant qu’être une bonne opportunité pour notre ville même si mes idées personnelles concernant le Sénat et son utilité sont aux antipodes de celles de l’UMPS.
Le nouveau Sénateur sera-t-il par contre fidèle à ses engagements de présence et de conservation de son rôle de Maire à Meyzieu ? 2 jours hebdomadaires de présence au Palais du Luxembourg, n’est-ce pas trop sachant que ni le lundi ni le vendredi ne semblent propices à des séjours parisiens ? Par contre je suis rassuré quand à l’emploi du temps du nouvel assistant parlementaire de M. FORISSIER ; en effet, celui-ci n’ayant manifestement jamais été très accaparé par des obligations professionnelles, si l’on en juge par le temps consacré au collage d’affiches pendant les Municipales, devra désormais suivre l’édile dans tous ses déplacements tout en continuant à exercer ses prérogatives d’adjoint délégué aux transports, à la voirie, aux réseaux, aux espaces naturels et aquatiques, j’en passe et des meilleures.
Enfin et pour abonder dans le sens des Potins d’Angèle, qu’en sera-t-il de ce mandat de Sénateur à l’aube de 2017 ? Sera-ce un nouveau miroir aux alouettes, à l’instar du 3e mandat municipal ayant surtout permis de maintenir la majorité actuelle en place quand 55 % de la population croyait voter pour un homme se vantant qui plus est de n’avoir jamais accepté d’autre investiture ?
Dans un tout autre domaine, il est formidable de constater dans les médias la consternation des autorités du culte musulman quant aux exactions perpétrées par les terroristes islamistes de tous ordres. Qu’elles soient majolanes ou d’ailleurs tous ces recteurs et imams nous servent toujours le même discours angélique en prétendant découvrir et être atterrés par les dérives extrémistes d’individus qui ne sont quand même pas d’anciens catéchumènes ! Je ne pense pas que ce soit le pseudo état islamique d’Irak ou les candidats au djihad en Syrie qui obligent les femmes à se voiler de plus en plus en France, qui incitent nos pseudos gouvernants à autoriser voire imposer le hallal dans désormais tous les domaines, qui font occuper nos rues 5 fois par jour pour les prières, qui organisent des manifestations interdites pour toujours de nouvelles revendications communautaristes ou qui tolèrent l’abattage clandestin de moutons, comme les pentes du fort peuvent en témoigner.
Si des djihadistes potentiels veulent partir, mais qu’ils partent ! Et surtout qu’ils ne reviennent pas, je pense que nous nous en remettrons, le temps effaçant toutes les tristesses, c’est bien connu.
Dans un domaine nettement plus sympathique, nous étions présents le samedi 4 octobre lors de la remise par le Maire des médailles de la ville aux rameurs les plus méritants de l’Aviron Majolan. Les autres membres de l’opposition brillaient eux par leur absence....
Pour en rester aux histoires d’eau, qu’en est-il de la fameuse navette du Grand Large et de ses pontons ? Elle me fait penser à la Calypso abandonnée sur son quai ou à une autre échelle au paquebot France attaché à son corps mort. Espérons que les coûts d’entretien ne dépasseront pas le prix de sa construction vu que, pour l’instant, on ne peut pas dire que ce soient ses déplacements qui en assurent la rentabilité !

Alain Péchereau

 Odette Garbrecht

Bonjour à tous. Je commence cette première expression INDEPENDANTE en saluant l’accès au Sénat de notre maire. Il était impératif que l’Est Lyonnais fût représenté à la Haute Assemblée. Impératif car notre territoire connaît une croissance importante. Il faut rester vigilants quant à ce que sera la Métropole, les conditions financières qui prévaudront, et je pense aux aides sociales et culturelles. Quels moyens aura notre CCAS, comment évolueront ceux de notre Conservatoire de musique par exemple ?
Demeurer vigilants sur le suivi des transports collectifs et des grandes infrastructures car nous sommes en contact direct avec des communes telles Pusignan ou Jons qui feront partie du nouveau Département. Et puis il y a le stade qui oblige à penser un transport en commun performant, comme je l’affirme depuis le début du projet. Ainsi j’attends du nouveau sénateur qu’il porte nos besoins, notre territoire, et se démarque des fonctionnements politiciens et partisans qui alimentent l’abstention, font le jeu des extrêmes et ne permettent pas à la France d’avancer. odette.garbrecht@meyzieu.fr
Odette Garbrecht

Date de modification : 18 novembre 2014