Juin 2014

Retrouvez les expressions libres des partis majolans.


  Fiers d’être Majolans


Chères Majolanes, Chers Majolans,


Cette année encore pour la période estivale, l’équipe municipale a pensé à vous.


Aussi, que vous soyez juilletistes ou aoûtiens, que vous préfériez profiter du farniente majolan encore que vous n’ayez malheureusement pas la possibilité de partir, vous pourrez profiter sur notre commune de cette belle saison qu’est l’été, grâce au savoureux programme que la ville et ses associations vous ont concocté.


Cette recette comporte plusieurs ingrédients : de la verdure, de l’eau, des découvertes, du mouvement pour petits et grands, des activités ludiques, de la bonne humeur et on l’espère, de la chaleur et du soleil !


L’été est un moment propice pour partir à la découverte des trésors de la nature, à la fois simples et somptueux. C’est une parenthèse d’apaisement car même si l’on travaille, on peut savourer les jours qui passent tout en profitant, plus qu’à l’accoutumée, des joies d’être en famille ou entre amis. C’est évidemment aussi une période idéale pour s’accorder plus de temps et prendre soin de soi.


Ainsi nous avons décidé de vous rappeler que le sport est la meilleure des activités pour vivre bien, vivre mieux et vieillir en bonne santé : « Un corps sain dans un esprit sain » est une citation latine du début de notre ère qui garde tout son sens et toute sa sagesse. De plus, il n’est pas nécessaire d’être un athlète ou fortuné pour entretenir son capital santé ou pour tout simplement s’amuser et profiter du beau programme que nous vous avons réservé.


A chaque jour ses plaisirs, que l’on soit un grand sportif ou non. Vous pouvez prévoir de temps à autre une promenade à pied ou à vélo en variant les lieux. Nous avons la chance à Meyzieu de pouvoir bénéficier de nombreux grands espaces de nature, bien entretenus, comme le Parc du Grand Large, le Parc du Fort, le Bois du Curé et le parc du Grand Large.


Vous aurez le choix de découvrir ou de vous perfectionner par exemple en VTT, au golf, en voile ou encore de vous croire, l’instant d’une partie, sous le soleil de Provence en participant à une partie de jeux de boules.


Nous avons également pensé aux enfants et aux adolescents qui doivent prendre de bonnes habitudes pour grandir en forme, que ce soit sur le plan alimentaire ou celui des activité sportives. C’est dans cet état d’esprit que les centres sociaux et les associations sportives se sont mis à pied d’œuvre pour élaborer toute une série d’activités ludiques et sportives pour occuper nos chers petits afin qu’ils rentrent le soir épanouis par leur journée et riches des expériences partagées.


A la rentrée, tout le monde aura de beaux souvenirs à raconter.


Philippe Charousset

  Meyzieu c’est avec vous


Chers Majolans,


Lors du dernier conseil municipal, un rapport nous a été proposé concernant la création d’un poste de « manager de centre ville ». Nous nous sommes abstenus sur ce rapport. Voici des éléments d’explication.


Tout d’abord, ce rapport a été l’occasion de rappeler une nouvelle fois la situation du commerce à Meyzieu. Malgré le travail et toute la bonne volonté des commerçants, leur situation, pour la plupart, est extrêmement compliquée. Les échanges que nous avons pu avoir avec bon nombre d’entre eux, notamment durant la campagne des municipales, ont mis en lumière ces difficultés.


Il faut dire que l’urbanisme anarchique de ces dernières années n’a pas su laisser la place a un vrai tissu de commerces de proximité ; tissu pourtant essentiel pour toute commune. J’en veux pour preuve les locaux encore vacants en plein centre ville ou rue Antoine Vacher ; rue qui nous était présentée il y a quelques années comme le lieu du « renouveau commercial » pour le centre ville.


Se contenter de limiter la vision du dynamisme commercial dans Meyzieu à la seule création de ce poste est donc un véritable aveu d’échec de la politique mise en place par Michel Forissier depuis 13 ans sur le centre ville et la vie commerçante.


Concernant cette « vie commerçante », nous devons porter la même attention à chacun des quartiers de la ville, puisque là aussi la tache est immense. 


Comment une femme / un homme seul (e) peut réussir en 3 ans ce qu’une équipe dans son ensemble n’a pas réussi à faire en 13 ans de mandat !? Est-ce donc tout ce que Michel Forissier a à proposer pour redynamiser le commerce local ? 


Il ne s’agit pas de pessimisme ou de mauvaise volonté de notre part, mais simplement de lucidité et de pragmatisme. 


Seule une vision claire, globale et ambitieuse pour la ville pourra la rendre commercialement attractive en ne traitant pas uniquement le commerce mais tous les volets de la vie municipale, animation sportive et culturelle, urbanisme et dynamisme commercial, développement du pôle administratif, …


Etre « constructif » ne signifie pas pour autant dire « oui » à tout ce qui est proposé !


Nous avions des projets concrets : marché couvert, réaménagement des espaces publics, etc…


Dire que « le PS ne soutient pas le commerce Majolan » est donc, en plus d’être une ineptie, une preuve de malhonnêteté. Qui dirige la ville depuis 13 années ? Qui a laissé fermer, entre autre, la Maison de la Presse, véritable « locomotive » pour le cœur de ville ? 


Mais j’oubliais, il dit qu’il n’est responsable de rien.


Issam Benzeghiba

  Pour vous et avec vous


Au lendemain des élections européennes, devant les résultats tant au niveau national que local nous éprouvons une très grande tristesse et une forte angoisse mais aussi une grande détermination pour avancer. Il est trop tôt pour faire une analyse détaillée mais cela est évident, ces résultats sont inquiétants pour la démocratie. Même si les Majolans ont un petit peu plus voté que lors des dernières européennes, 38% d’entre eux seulement se sont exprimés et 62% n’ont pas voulu se prononcer pour manifester leur mécontentement, leur déception. L’abstention ajoutée aux résultats très préoccupants obtenus par le Front National qui arrive en tête dans le pays et dans notre ville où il recueille 26,3% des voix, traduit le rejet massif du modèle libéral de l’Union européenne où l’argent passe avant l’Homme mais aussi une réaction face au mépris que les responsables de ce modèle opposent depuis dix ans à tous ceux qui le contestent. Il traduit aussi le rejet des choix de François Hollande et de Manuel Valls qui s’enferment dans une politique d’austérité désavouée par le pays. Il traduit encore le profond désarroi des classes populaires et de l’ensemble des électeurs de gauche qui depuis des années ne sont pas entendus, pas respectés par un système et des élus qui ont refusé de tenir compte de leurs avertissements. Ce rejet du système et de ses tenants, cette colère, laissent ouvertes des perspectives pour l’avenir si les citoyens ne se laissent pas détourner des vrais responsables : la Finance, le Marché.


Le Front national avec un discours simpliste, nostalgique, appelant au rejet de « l’autre », au repli national, est le grand vainqueur de ce scrutin. Nous le regrettons sincèrement car si nous comprenons et partageons la colère des électrices et des électeurs, nous savons que l’extrême droite ne peut apporter aucune solution comme on le constate dans les institutions, et les villes où elle est aux responsabilités.


Et, il faut s’inquiéter des résultats de ceux que les médias appellent « la Gauche » mais qui mènent une politique libérale, mais aussi de la faiblesse des véritables forces de gauche. Nous devons donc tout remettre en question car il faut tout reconstruire. Il y a urgence à ouvrir des perspectives à gauche, une véritable alternative à cette politique dévastatrice. Nous voulons donc rassembler très largement tous ceux qui rejettent la politique d’austérité et la dictature du Marché car c’est seulement avec eux que nous pourrons avancer. Nous voulons multiplier les initiatives pour reconstruire là où la politique conduite depuis des années mène au désastre. Nous voulons reconstruire la solidarité à la place de la désespérance et de la compétition de tous contre tous, redonner un sens concret à la belle devise de notre pays « Liberté, Egalité, Fraternité »


Françoise Pagano

  Meyzieu Bleu Marine


Meyzieu ! Tenez par exemple, l’autre jour, lors du deuxième Conseil Municipal, la gauche qui s’était pourtant présentée sous une banière unique pour les Municipales, annonce qu’elle se sépare en 3 groupes, un groupe de 2 conseillers socialistes, un second de 2 conseillers communistes et un troisième d’une seule conseillère à priori sans étiquette désormais. L’union n’a été que de courte durée et en attendant celà permet d’avoir plusieurs rubriques au lieu d’un seule dans le Cap Meyzieu. Pratique ! Celà permet également de rafler le seul siège disponible au CCAS au profit de notre conseillère isolée en reformant temporairement l’union sacrée dans ce but. Pas bête mais démocratique et régulier, that is the question ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, je crois.


Un autre exemple : lors du dernier conseil municipal, alors qu’il s’agissait de voter quelques 238 000 € de subventions à des associations sportives, j’ai eu l’audace de demander au nouvel adjoint aux sports si les associations concernées diversifiaient leurs sources de revenus en ne s’adressant pas uniquement à leur mairie et pour ce faire j’ai énuméré toutes les possibilités qui leur étaient offertes. Bien qu’ayant au préalable précisé que j’étais président de plusieurs associations sportives et éducateur sportif moi même, il s’est quand même trouvé un conseiller de la majorité pour déclarer sur Tweeter que je venais de « découvrir les subventions aux associations..... » Si ce n’était pitoyable je prendrais la peine de répondre mais me reprocher de prendre toutes les garanties avant de voter pour une telle somme de subventions (car nous avons voté pour) c’est un peu fort de café. Les contribuables apprécieront. 


Je pense qu’ils ont d’ailleurs déjà apprécié les contribuables, si j’en juge par les scores réalisés par notre formation aux européennes. Avec 26,34 % le Front National devance de 3 points l’UMP qui en perd 7 depuis 2009 ; quant à la gauche, ses formations ressortent laminées pour la deuxième fois consécutive.


Avec cette seconde confrontation, les électeurs démontrent une nouvelle fois qu’ils veulent un changement radical dans le paysage politique français, ce changement est en train de s’opérer et gageons qu’avec le dernier scandale à l’UMP les choses ne vont aller qu’en s’accélérant.


Alain Pechereau


Permanence Maison des Associations


chaque mardi de 18 h 00 à 19 h 30


Bureau N° 7


 

 
 
 
Date de modification : 3 juin 2014