Vous êtes ici :

Handicap : rendre l’espace public accessible à tous

Logo de l'article Handicap : rendre l'espace public accessible à tous

La loi pour l’égalité des droits et des chances de 2005 incite les collectivités à donner à chaque citoyen porteur d’un handicap la possibilité de se déplacer librement et facilement sur l’espace public. Point d’étape sur les projets à Meyzieu.

Mettre en accessibilité, d’ici 2015, la chaîne de déplacement entre les bâtiments municipaux, la voirie et les transports : tel est l’objectif de cette loi.

Dès 2007, la Ville a donc créé une commission communale pour l’accessibilité des personnes handicapées. Composée d’élus, d’agents des services municipaux, d’usagers et de représentants des personnes handicapées (ADAPEI, APF…), cette instance de concertation a pour rôle de valider et de hiérarchiser les travaux à mettre en œuvre.

Du fait des compétences qui lui sont attribuées, la Ville intervient essentiellement sur l’accessibilité des bâtiments et de la voirie en lien avec le Grand Lyon. La politique adoptée entend permettre un lien accessible et cohérent entre la voirie et le point d’accueil des structures municipales.

Le volet bâtiment

Après un diagnostic détaillé des 47 établissements municipaux recevant du public (réalisé en 2009), des propositions d’interventions ont été faites à la commission. Sur cette base, les investissements ont fait l’objet d’une programmation pluriannuelle donnant la priorité aux structures ayant une forte fréquentation, un public non identifié ou accueillant des personnes en situation de handicap.

Coût estimé : 1 million d’euros.

En 2012, l’église et le gymnase du Carreau feront ainsi l’objet d’aménagements pour leur mise en accessibilité. Des travaux sur les sanitaires des groupes scolaires et sur l’accès au cinéma ont par ailleurs déjà été réalisés.

Le volet voirie

En cohérence avec le schéma directeur d’accessibilité du Grand Lyon, une réflexion globale a été menée sur les itinéraires dans l’ensemble de la commune intégrant les pôles commerciaux, les zones génératrices d’emploi, les services publics et les arrêts de transport en commun.

Les voiries sensibles ont ainsi pu être identifiées et la programmation des travaux actée. Pour ce diagnostic, la commission a souhaité privilégier les critères suivants : trottoirs abaissés, hauteur des bordures sur les passages piétons, bandes d’éveil de vigilance, obstacles sur les trottoirs, systèmes sonores aux feux de circulation…

Dernièrement, le dépose-minute de Meyzieu Gare a été doté d’une rampe d’accès aux quais. La Ville a également aménagé une place PMR (personne à mobilité réduite) derrière l’église Saint Sébastien, en amont de la mise en accessibilité du bâtiment. De plus, l’accessibilité fait désormais partie des normes systématiquement respectées lors de nouveaux travaux. 

 

 

Date de modification : 16 mai 2012